VIDE GRENIER AU CONSERVATOIRE DE LA RURALITÉ